Redonner une âme aux espaces de vie, aux meubles ou objets

Dans une société où l'on jette facilement, mon objectif était de donner une seconde vie aux différents espaces de la maison et à son mobilier tout en conservant leur histoire. Restaurer est une forme de thérapie, un équilibre entre donner et recevoir. On apprend vite que les marques d'usure ou les fissures peuvent être réparées ou magnifier, un peu comme cet art japonais, le kintsugi, qui consiste à réparer les céramiques brisées en appliquant de l'or sur l'endroit cassé. Ici, pas de dorure mais la technique est similaire : mettre en valeur les imperfections pour en révéler l'éclat. J'ai appris à travailler avec respect, confiance et patience, c'est peut-être une forme de résilience, le moment où l'esprit crie "silence"...

Avant/Après


Voici la  façade de la maison à notre arrivée en 2003 et ce qu'elle est devenue aujourd'hui. J'ai privilégié en 2012 l'installation d'une vigne vierge à un ravalement de façade trop onéreux, qui me faisait davantage penser à de la chirurgie esthétique. La voir reverdir au printemps et s'empourprer à l'automne est un pur bonheur.  Il faut bien entendu limiter la croissance de la plante chaque année pour éviter qu'elle ne grimpe sous la toiture. Le jardin quant à lui évolue chaque saison, 3000 m² répartis en espaces variés que vous pouvez retrouver en photos.


Transformation de la salle à manger : l'objectif était évidemment de donner plus de lumière et de gaité à cette pièce. Jouer avec les tons et donner du vivant à ces meubles trop sombres et pesants. Le bureau quant à lui a été intégré dans l'ancienne niche à bois. Quelques rouleaux de papiers peints, de la peinture à la caséine pour les meubles et l'imagination a fait le reste.

Transformation du salon : Pose d'un double plafond avec leds intégrés et un nouveau parquet flottant par un entrepreneur, le sol d'origine était irrécupérable. J'ai conservé volontairement les murs avec leurs défauts, leurs courbures, pour les sublimer à la peinture, un papier peint "fontaine de champagne" en vis à vis donne un ton rétro chic au salon. Soucieuse d'aménager une bibliothèque à moindre frais, j'ai récupéré des caisses de vin, une cire chêne foncée apporte une patine ancienne à l'ensemble. Les voilages sont relevés par d'anciennes bretelles, la commode des années 70 relookée joue le disc jocket, la guitare récupérée de justesse dans la benne est devenue une star, le piano désaccordé rêve toujours de célébrité et le soleil accroché au mur regarde d'un air amusé ce petit monde qui aurait bien pû finir en fumée.

Dans la chambre du 1er étage, la cloison du couloir a été découpée en alcôve, elle accueille maintenant un lit enfant, permettant ainsi aux parents d'offrir un joli espace à leur bambin.

Transformation progressive d'une ancienne dépendance extérieure en patio. 

Lors de la réfection de la toiture, l'ouverture de cette ancienne dépendance m'a donné l'idée de la transformer en patio. Au fil du temps, je l'ai aménagé pour en faire un espace convivial où les petits déjeuners sont servis dès le printemps. Une glycine a recouvert l'espace en quelques années offrant ainsi un agréable ombrage olfactif. Les faux décors de briques sur les murs ont été réalisés en peinture. Chaque année le patio offre un nouveau décor.


Pèle-mèle de transformations ou d'idées déco avec des objets du quotidien. Détail de réalisation en cliquant sur l'image.